Archives pour l'étiquette maison

Lutter contre le réchauffement climatique à l’échelle de la maison

2019 commence et je me suis demandée quelle pouvait être ma contribution en ce début d’année pour lutter contre le réchauffement climatique et se préparer à l’avenir très proche sans pétrole. Et pourquoi pas essayer de lister ce qui est possible de mettre en place à l’échelle de la maison / de la famille pour réduire son empreinte carbone :

1/ Alimentation :

Devenir végétarien ou diminuer drastiquement sa consommation de viande.  Cultiver ses légumes, ses fruits (en fonction de la taille de son jardin). A ce sujet, je vous invite fortement à vous renseigner sur la permaculture et la phénoculture (à ce sujet, lire le livre : Le Potager du paresseux). Je détaillerai ces points plus précisément dans un autre article. Acheter sa nourriture à des producteurs locaux, correctement rémunérés (pour cela les AMAP sont très utiles, et la magasin comme Biocoop).

Un initiative intéressante s’appelle les Incroyables Comestibles. Popularisée par le film « Demain », elle permet à des habitants d’un quartier ou d’un village d’installer des plantations de légumes et fruits à partager gratuitement.

2/ Déchets :

Recycler cartons, verre (plusieurs bacs doivent être installés dans la cuisine directement pour faciliter le tri). Utiliser un composteur pour les déchets verts (adapter celui ci à la taille du logement – il en existe de toute taille). Acheter les produits en vrac ou dans des contenants recyclables (faire ses courses dans une AMAP ou dans des magasins comme Biocoop autant que possible).

3/ Déplacements :

Pour amener les enfants et aller au travail, en fonction de la distance on va privilégier la marche, le vélo, les transports en commun ou si la distance est trop importante le covoiturage. Pour ce dernier, des sites comme BlaBlaCar marchent très bien. 4 personnes dans une voitures polluent moins / créent moins de bouchon / dépensent moins d’argent qu’une personne dans 4 voitures ! Tout le monde s’y retrouve.

Pour faire ses courses, utiliser la marche ou le vélo pour aller chez les commerçants de proximité ou se faire livrer par les magasins bio (de cette manière les courses sont en quelque sorte « covoiturées » !). Eviter les supermarchés en périphérie des villes qui nécessitent de prendre la voiture, utilisent des emballages en plastique, tuent le commerce de proximité et sont un lieu de non échange, de non sociabilité.

Le choix du lieu de vie est donc primordial. Vivre dans un logement proche de son travail, des établissements scolaires et des commerces est beaucoup plus compatible avec le mode de vie décarbonné que nous devons adopter que de choisir une maison en lotissement. Cela a un fort impact sur le prix. Nous y reviendrons à la fin.

4/ Eau

Pour les besoins qui ne nécessitent pas d’eau potable, on mettra en oeuvre une cuve de récupération des eaux de pluie liée à un double réseau (eau de pluie / eau de ville) pour alimenter les WC et le lave-linge. La capacité de la cuve étant limitée, je ne la conseille pas forcément pour l’arrosage du jardin. A ce sujet, on doit commencer à éviter de planter de l’herbe (très consommatrice d’eau) et privilégier l’espace pour un potager ou des fruitiers. La phénoculture (couverture par le foin) permet de diminuer ou supprimer ses besoins en arrosage. S’ils sont très faibles, on pourra envisager d’utiliser la cuve de récupération, sinon il pourra être intéressant de faire un puits (à condition qu’il y ait de l’eau sous le terrain bien sûr). Dans tous les cas, on n’utilise pas de produits dans le jardin (on travaille en bio, en permaculture ou en phénoculture), de manière à ne pas contaminer la nappe.

Pour limiter la consommation d’eau à l’intérieur de la maison, il faut faire en sorte que le réseau qui chauffe l’eau (ballon thermodynamique par exemple) soit central ou proche des équipements sanitaires (ou d’isoler les conduits), de manière à ne pas laisser couler l’eau plusieurs secondes pour attendre qu’elle soit chaude. On réutilisera l’eau de cuisine pour arroser les plantes.

5/ Construction

Privilégier la rénovation / extension (valoriser l’existant). Dans ce cas, isoler le logement de manière performante (contrairement aux idées reçues, les fenêtres ne permettent pas de réduire fortement sa consommation. Il faut avant tout isoler le toit et les murs. Un thermicien ou un architecte sont à même de vous conseiller à ce sujet. Nous ne conseillons pas de faire appel directement à un artisan qui n’est pas neutre (il aura tout intérêt à vous faire changer de chaudière s’il est chauffagiste par exemple !)

Si cela n’est pas possible, la construction neuve peut être envisagée mais en revoyant les modes constructifs : les cimenteries sont très émissives en CO2. Nous proposons pour supprimer la quasi totalité du béton d’utiliser des fondations à visser, un plancher bois, des murs en ossature bois, un toit terrasse en bois recouvert d’une végétalisation. L’inertie nécessaire à la maison sera apportée par un mur en terre crue par exemple et les ouvertures protégées de la chaleur par des brise-soleil. Pour l’isolation, il existe des produits biosourcés très intéressants fabriqués par des groupes coopératifs comme Biofib’Trio en France.

6/ Energie

Les maisons neuves sont aujourd’hui « RT2012 » et consomment donc beaucoup moins que les précédentes générations de maisons. Il y a cependant de plus ou moins bonnes idées.

Les sources de chauffage : Si un des meilleurs générateurs semblent être la chaudière bois, celle-ci est souvent reléguée à cause de son coût. Le poêle à bois peut être adapté à des logements compacts mais pas aux autres. Reste à choisir entre la pompe à chaleur (électrique mais avec un très bon rendement) ou la chaudière gaz. De notre côté, le gaz ne doit pas être privilégié.

Ce chapitre mériterai d’être approfondi mais beaucoup d’articles y sont déjà consacrés.

7/ Prix de la construction

Si certaines de ces actions sont neutres en terme d’argent ou plutôt économiques (produire ses légumes par exemple ou diminuer sa consommation d’eau), d’autres représentent un coût non négligeable : construction en ossature bois, vivre en ville ou en coeur de village.

Pour assumer ce surcout, il faut modifier notre façon de penser :

Tout d’abord, si le cout au m2 est plus élevé (construction bois), la taille du logement doit être réduite. Les pièces peuvent avoir plusieurs usages (un bureau peut servir de chambre d’amis) ou être partagées par plusieurs familles (un groupement de maison peut construire une pièce commune qui servira de chambre d’amis). Si le lieu de socialisation de la maison est le séjour (et la cuisine), les chambres (parents et enfants) n’ont pas besoin d’être grandes. On valorise plutôt l’espace extérieur (pour ré-apprendre également aux enfants à jouer dehors, cultiver, plutôt que de rester devant un ordinateur ou une TV dans une chambre). Pensez bien aussi qu’une maison bien conçue (par un.e architecte) ne comportera pas de place perdue (notamment dégagements) et sera donc plus économique en terme de m2.

Ensuite, puisque le prix des terrains en ville est devenu exorbitant, il faut imaginer de nouvelles façons de vivre pour s’y installer. Les Baugruppen (habitat groupé) sont un concept dès répandu en Allemagne et en Autriche et qui commencent à se développer en France (mais très timidement). Il s’agit de se regrouper à plusieurs familles pour construire un lieu de vie pour chacun sur une même parcelle. Etudié par un.e architecte, les habitats sont indépendants et offrent des accès sur l’extérieur, de l’intimité tout en partageant certaines parties ou équipements (garage à vélos, stockage, microstations parfois, chaudière bois, chambre d’ami.es, buanderie, piscine…). Cela permet à tous de bénéficier de nombreux équipements tout en ayant également l’intimité de son logement. Les prix sont ainsi considérablement réduits.

 

Nous avons beaucoup de travail pour modifier nos manières de vivre. Si au début nous allons avoir l’impression d’être contraints, cela va déboucher sur une société plus humaine ou le lien social et le partage vont nous offrir beaucoup plus je pense que ce qui nous quittons dans notre mode de vie actuel.

Les différentes types de fondations

En maison individuelle, trois types de fondations existent. C’est l’étude de sol géotechnique, réalisée juste avant le dépôt du permis de construire, qui définit le type de fondation à mettre en oeuvre et la profondeur associée.

– Semelles filantes (ou isolées) : C’est la fondation la plus classique et la plus économique. Employée sur les terrains dit « bons », c’est à dire lorsque le sol dur est proche. Leur forme de profil ressemble à un T à l’envers. Les semelles filantes sont creusées par l’entreprise de Gros Oeuvre ou le terrassier.

  • Les puits de fondation : Aussi appelées fondations semi-profondes, ils sont utilisés lorsque le sol dur est entre 2,5 et 4m (profondeur donnée à titre indicatif). Les puits sont souvent creusés à la pelle mécanique hydraulique (par l’entreprise de Gros Oeuvre ou de terrassement). Les puits ressemblent des poteaux épais (et peu profond)
  • Les pieux (fondations profondes) : Ils sont utilisés sur les terrains dont le sol dur est loin ou introuvable (remblai par exemple). Ils sont creusés avec une tarière creuse par une entreprise spécialisée. Le pieu transmet les efforts du bâtiment par frottement latéral (interface pie / différentes couches de sol). Un peu ressemble à un long poteau fin.

Si les semelles filantes peuvent directement être surmontées par un soubassement, les fondations par puits ou pieux permettront de porter des longrines (poutres béton verticales), puis le plancher bas.

Pour calculer le surcoût lié aux fondations profondes ou semi-profondes, il faut ajouter le prix des puits ou pieux et celui des longrines.

Plan de la maison d’architecte « Faille » à télécharger

C’est une maison contemporaine de plain pied de 140 m² comprenant un grand séjour de plus de 47 m² avec coin bureau, une cuisine ouverte avec ilôt central et accès direct au cellier (puis à l’abri voiture), un coin nuit bien séparé proposant une chambre avec dressing, deux chambres d’enfants avec placard, une salle d’eau et un wc séparé. Le concept de cette maison est l’insertion d’une faille végétalisée entre le coin nuit et le coin jour offrant une vue sur la nature (patio végétalisé en premier plan et jardin en arrière plan) quand on ouvre la porte d’entrée (tout en limitant la vue des visiteurs sur les espaces de la maison). Très ouverte au Sud par de grandes baies vitrées, elle bénéficie de deux terrasses couvertes par des pergolas : Une Sud, face au salon, s’ouvrant sur la piscine et une Est en lien direct avec la cuisine. Une jardinière à aromates relie les deux.

Un abri voiture permet le stationnement de deux automobiles. Il s’accompagne d’un espace de stockage fermé permettant de ranger les outils de jardinage et les vélos.

Le salon bénéficie d’une charpente traditionnelle apparente apportant de la chaleur à l’intérieur.

Les façades sont couvertes d’un enduit blanc et la toiture est en tuiles noires. Plusieurs jardinières agrémentent l’ensemble.

Plan à télécharger sur : http://www.plan-maison-architecte.com/maisons-toit-tuiles/

Maison « Lerne » de plain-pied avec patio central

Cette maison contemporaine de plain pied est très agréable à vivre grâce à ses grandes baies vitrées et son patio végétalisé créant une impression de dedans / dehors dans le séjour dont les limites avec la terrasse sont quasi inexistantes.

Le patio central crée une faille dans la construction et présente plusieurs atouts :

– Il permet de créer une vue sur la végétation depuis la porte d’entrée

– Il s’offre à la vue depuis le séjour et la suite parentale en libérant l’espace tout en laissant l’intimité nécessaire à chacun.

La maison comprend :

– Une entrée avec placard et wc

– Un grand séjour (avec cheminée et coin tv) avec cuisine ouverte (légèrement en décalage) bénéficiant d’un cellier attenant,

– Un bureau

– Une suite parentale (chambre donnant sur la terrasse, dressing, salle de bain avec wc, couloir vitré donnant sur le patio),

– Deux chambres enfants bien séparées avec salle d’eau et wc

– Un abri voiture

– Une grande terrasse donnant sur une piscine

L’architecture présente des volumes simples, des façades enduites et une toiture en tuiles et peut donc s’adapter à quasiment toutes les régions.

Plan de la maison à télécharger sur http://www.plan-maison-architecte.com/maisons-toit-tuiles/

Dedans dehors

L’expression « dedans dehors » désigne une impression de prolongement de l’espace intérieur vers l’extérieur, sans rupture.

Elle est donnée par la mise en oeuvre de :

  • Baies vitrées de grandes largeurs (à partir de 4m), à galandage ou baie d’angle
  • Seuils encastrés : Lorsque la baie est ouverte, il n’y a aucun montant au sol permettant de la distinguer. Technique très facile à mettre en oeuvre avec une terrasse bois, cela est également possible (mais nécessitera plus de compétences) avec une terrasse carrelée (ou en pierres).
  • Prolongement du sol : En choisissant par exemple un carrelage identique à l’intérieur et à l’extérieur (attention à l’extérieur sa texture sera légèrement plus granuleuse car il ne doit pas permettre de glisser)
  • Prolongement du revêtement mural : L’utilisation d’un parement en pierres ou d’un bardage bois depuis l’intérieur jusqu’à la terrasse donne également l’impression que le séjour n’a plus de limite.
  • L’intégration de végétation à l’intérieur de la maison (patio végétalisé)
  • Terrasse couverte (avec prolongation du plafond intérieur)

Cette technique peut donner une impression de grandeur et d’espace (séjour sans limite) et permettre de profiter de la terrasse plus facilement.

Plan de la maison Alba à télécharger sur http://www.plan-maison-architecte.com/

Cette maison contemporaine de 127m2 allie parfaitement le toit monopente en zinc et les toits terrasses. Son séjour déplafonné à charpente apparente est surprenant par sa lumière naturelle (il est traversant et bénéficie d’une grande fenêtre trapézoïdale au dessus de la baie vitrée principale) et son côté « loft » (poutres apparentesmezzanine).

La maison comprend une petite entrée, un grand séjour traversant avec cuisine ouverte (un cellier donne directement sur la cuisine), une aile dédiée aux parents (chambre donnant sur la terrasse, salle d’eau, dressing et wc), un bureau en mezzanine, et une aile bien séparée dédiée aux enfants (deux chambres, une salle de bain et un WC).

Un garage pour deux voitures est accolé à la maison.

La forme en C ouvert permet de créer un espace bien protégé pour la terrasse et la piscine.

Plan à télécharger sur : http://www.plan-maison-architecte.com/maisons-toit-zinc/

Maison Chat à télécharger sur http://www.plan-maison-architecte.com/

Cette maison contemporaine à étage de 185 m² recrée l’esprit « patio » tout en étant ouverte sur l’extérieur. La terrasse protégée ainsi créée par la volumétrie de la maison sera un vrai lieu de vie extérieure pour votre famille.

La maison comprend une grande entrée avec placard et wc qui s’ouvre généreusement sur le patio en premier plan et le jardin en second plan, une grande cuisine ouverte avec salle à manger, et un salon offrant une vue exceptionnelle sur le paysage. Toutes les pièces de vie s’ouvrent sur le patio, véritable coeur de maison. A l’étage, l’escalier dessert une suite parentale (chambre, dressing lumineux et salle d’eau avec wc) et deux chambres avec placard, une salle de bains avec wc.

Les façades sont enduites et bardées de bois.

Plan à télécharger sur http://www.plan-maison-architecte.com/maisons-toit-terrasse/

Plan de la maison « Arbre » à télécharger sur www.plan-maison-architecte.com

Cette maison contemporaine de 112m2 à l’esprit « cubique » est originale grâce à sa conception en deux volumes (enduit blanc et bardé de bois) reliés par un couloir vitré qui vient se glisser entre deux arbres.

Elle comprend au rez de chaussée une grande entrée avec placard, un séjour à double hauteur avec cuisine ouverte, un coin nuit pour lesenfants offrant deux chambres avec placard et une salle d’eau avec wc.

A l’étage, l’escalier apparent débouche sur une mezzanine (au dessus de la cuisine offrant ainsi une vue sur le salon) et permet d’accéder à la suite parentale (grande chambre, dressing et salle de bains).

Les espaces extérieurs se composent d’une terrasse couverte par une pergola et d’une terrasse avec piscine.

Un espace de stockage peut permettre le stationnement d’une petite voiture ou le rangement des outils de jardin, vélos, etc.

Plan à télécharger sur : http://www.plan-maison-architecte.com/maisons-toit-terrasse/

Plan de la maison Verna – 170 m2 – à télécharger sur www.plan-maison-architecte.com

Cette maison contemporaine de plain pied de 172 m² de forme très allongée permet d’offrir une vue agréable et une lumière naturelle suffisante pour les pièces de vies et la majorité des chambres, tout en touchant le moins possible au terrain. Elle comprend une petite entrée avec placard et WC, un grand séjour avec charpente apparente et cuisine ouverte (en lien direct avec le cellier), une suite parentale (chambre, dressing et salle d’eau) bien séparée de l’espace des enfants (trois chambres avec rangements, une salle de bain et un WC). Le séjour est traversant (avec de grandes baies vitrées). Deux terrasses sont implantées : Une au Sud pour la mi-saison, une au Nord pour les chaudes journées d’été. Les deux sont en lien direct avec la cuisine et le séjour.

Un abri voiture permet à deux véhicules de stationner.

Plan à télécharger sur : www.plan-maison-architecte.com/maisons-economiques/

Plan de la maison « Génie » à télécharger

Cette maison contemporaine de plain pied se distingue par sa toiture en tuiles noires. D’une surface de 170 m², elle comprend une petite entrée avec placard et wc, un grand séjour d’environ 60 m² en L avec charpente apparente et cuisine ouverte (en lien direct avec le cellier puis le garage), et un coin nuit bien séparé bénéficiant de deux chambres avec rangement et salle d’eau privée (wc inclus)  et une grande chambre avec dressing et salle de bains (wc inclus). La chambre principale possède également un accès direct à la terrasse.

La maison offre à l’extérieur deux terrasses (Sud et Est) pour pouvoir manger dehors à tout moment de la journée.

Un garage (en lien direct avec le cellier) permet le stationnement de deux automobiles et du stockage.

Les façades sont enduites (nuance blanche) et les toitures couvertes de tuiles noires.

Plan à télécharger sur :

http://www.plan-maison-architecte.com/maisons-toit-tuiles/